Browse By

Combattre Daesh avec des imprimantes 3D

Les récentes avancées de Daesh sur le territoire syrien deviennent de plus en plus problématiques. Le groupe a attaqué de nombreux monuments historiques de la région, et la ville de Palmyre en a subi les conséquences.

Les imprimantes 3D au secours de l’histoire

Un jeune artiste américain de San Francisco tente d’arrêter la disparition rapide des artefacts historiques associés aux premiers pas de l’humanité. A l’aide d’imprimantes 3D, le jeune artiste veut recréer le plus fidèlement possible les pièces historiques détruites. Les statues, ainsi recréées avec les imprimeurs, contiennent dans les plans, mais aussi l’histoire des pièces originales afin de continuer à préserver cette histoire qui nous est commune.

D’autres actions pour sauver l’histoire : le monde se mobilise

Ce premier projet, développé par une équipe d’archéologues de l’Institut d’archéologie numérique d’Oxford, vise à lancer un programme de préservation des vestiges et sites archéologiques dans les zones de guerre. Les scientifiques pensent qu’ils peuvent reconstruire des objets détruits grâce aux développements dans le monde des imprimantes 3D.

Les archéologues veulent distribuer des caméras 3D « bon marché » dans les régions touchées par les combats. Il s’agit d’enregistrer et de télécharger les images sur le Web pour que les internautes du monde entier puissent contribuer à préserver ces artefacts, mais aussi de créer des modèles 3D. La diffusion d’imprimantes 3D est alors une formidable opportunité pour lutter contre Daesh.

Combattre Daesh avec des imprimantes 3D

Les caméras devraient être distribuées au cours du mois de septembre par l’intermédiaire de l’Institut en Iraq. Cette action, qui sera étendue à d’autres pays dans les mois à venir, comme le Yémen, l’Afghanistan, la Libye et la Turquie.

« Palmyre est rapidement devenue le symbole de la culture iconoclaste de l’organisation islamiste. Si l’organisation islamiste réussit à faire table rase et à réécrire l’histoire de la région, nous subirons tous une défaite coûteuse et irréversible. Mais il y a de l’espoir. En enregistrant l’enregistrement de notre passé dans le monde numérique, il reste à jamais hors de portée des vandales et des terroristes. « dit Roger Michel, responsable de ce projet.

Les habitants et musées du pays réagissent

Grâce à l’investissement et à la mobilisation des habitants, malgré les risques encourus, une maquette 3D du château de Palmyre a pu être réalisée. Ce château pourrait être scanné en 3D pour créer un modèle relativement précis.

Les conservateurs de musées comme Maamoun Abdulkarim, directeur général des Antiquités et des Musées en Syrie. Établir un vaste programme de conservation des artefacts des musées syriens.